samedi 28 mai 2011

Un cerf-volant à pinces.

La découverte d'un cerf-volant est toujours surprenante. C'est le plus imposant des insectes européens. Il s'est posé, au petit matin, sur le mur du garage. Cet insecte est aussi appelé Lucane (Lucanus cervus).


[ infos ]

Ce mâle robuste a des mandibules impressionnantes rappelant les bois du cerf (d'où son nom !). Ces mandibules se divisent en deux à l’extrémité et sont pourvus d’une forte dent en leur milieu et de petites dents le long du côté interne. Leur couleur tend vers le rouge.


Les mandibules des mâles servent à affronter d'autres mâles lors de combats, généralement symboliques, et à se maintenir au moment de l'accouplement.


Le corps est de couleur brun-noir ou noir, les élytres lisses et brillants sont bruns et rouges.


Chez le mâle, la tête est plus large que l'abdomen ; ce n'est pas le cas chez la femelle. Les deux antennes coudées sont terminées par un peigne à feuillets.


Le lucane imago a une durée de vie brève, environ un mois, essentiellement consacrée à la reproduction. Il se nourrit peu et se contente de lécher les sécrétions des arbres blessés ou malades, voir du nectar ou des fruits.


Au crépuscule ou durant la nuit, on peut entendre le lourd vombrissement de son vol, probablement à la recherche d'une femelle. La femelle pond dans les souches d’arbres morts surtout de feuillus, avec une préférence pour les chênes.


La larve se nourrit de bois mort en voie de décomposition pendant 3 à 6 ans, selon la qualité et la quantité de nourriture. La nymphe se développe dans une grande logette souterraine. La taille de l’insecte adulte dépend de la qualité de la nourriture de la larve et des conditions climatiques. Certains mâles peuvent atteindre 6 à 8 cm.


Le lucane joue un rôle important dans la décomposition du bois en milieu forestier ou bocager. C'est une espèce protégée qui se raréfie fortement dans certaines régions, victime de la dégradation de son habitat, notamment l'enlèvement des vieux arbres, le dessouchage et la suppression des zones bocagères de feuillus.



11 commentaires:

Yves a dit…

Il y a bien longtemps que je n'ai pu observer ce magnifique insecte !!

Minouste a dit…

nous en avons débusqué un ce soir du coté de Pontoise dans le val d'oise. (en plein centre ville)

Anonyme a dit…

un ce soir à La Chapelle sur erdre en Loire Atlantique, sur le mur blanc de la maison à la tombée de la nuit. Un collègue en ayant trouvé un chez lui aussi hier à Frossay, toujours en Loire Atlantique

nikolas44 a dit…

Nous en avons vu plusieurs à La Chapelle sur Erdre ce soir (à proximité de la Rue de la Cédraie)

Anonyme a dit…

Un ce soir en train de voler dans les rues de GUERET, Creuse

Anonyme a dit…

un énorme est tombé du toit, directement sur ma tête (grand moment de panique) c'est beau mais flippant

Anonyme a dit…

c'était en Dordogne

Anonyme a dit…

Voici un insecte qui m'a bien effrayée. Si j'avais su qu'il n'était pas dangereux.
C'était en Bretagne.

Anonyme a dit…

Insecte surprenant avec d'énormes pinces vu se soir dans le jardin en Isère M@rynO

Anonyme a dit…

voilà le deuxième que je trouve dans mon jardin du Morbihan près de Lorient. Insecte impressionnant avec ses mandibules.

Anonyme a dit…

on l' a sauvé du bec d'une pie ,on l'a remis dans le champ derrière chez nous
DANS LE CHER

Message précédent Message suivant Accueil